Que faire en cas de cystite chronique ?

cystite chronique

Les infections urinaires touchent une grande partie de la population. La cystite est une forme très courante chez la femme. Elle s’accompagne d’une douleur lors de la miction et d’une sensation de brûlure. Actuellement, certaines personnes souffrent d’une cystite aiguë et chronique. Que faire pour traiter cette maladie banale ? En cas de récidive, quelles sont les précautions à prendre ?

Cystite chronique : qu’est-ce que c’est au juste ?

La cystite est une inflammation de la vessie due à une infection urinaire ou à une maladie de la vessie. Les femmes sont plus sujettes à cette maladie pour des raisons anatomiques. Quoique certains hommes souffrant d’une maladie de prostate peuvent être touchés. En tout cas, pour les deux sexes, le risque de contracter cette maladie est élevé au début de l’activité sexuelle.

De nos jours, on peut classer les cystites en deux catégories. La cystite microbienne est due à des microbes qui infectent la paroi de la vessie et entrainent une inflammation. Les germes les plus courants sont l’Escherichia coli, le proteus mirabilis, l’entérobacter, le citrobater… Le plus grand risque est que la maladie peut toucher les reins et provoquer une pyélonéphrite, une infection du rein. La cystite non microbienne par contre est causée par d’autres facteurs comme la prise de médicaments (notamment des antibiotiques) ou la radiothérapie. D’autres éléments peuvent également favoriser les cystites à répétition comme l’hygiène (la façon de s’essuyer, l’oubli d’uriner après les rapports sexuels), la constipation ou la malformation de l’appareil urinaire.

Quels sont les symptômes d’une cystite ?

La cystite est une infection bénigne et douloureuse. En général, l’individu ressent une sensation de brûlure et une douleur en urinant. Certaines personnes peuvent aussi avoir des difficultés à évacuer ou ont fréquemment envie d’uriner. Par ailleurs, l’urine est souvent malodorante et il est possible de ressentir une douleur ou un poids dans le bas du ventre. On peut même voir du sang dans les urines.

Chez les hommes, la cystite peut s’accompagner d’une fièvre et s’aggraver au fil du temps. Une éventuelle hospitalisation peut être envisagée en cas de complication. On tient cependant à noter que la cystite ne cause pas d’écoulement purulent. Si c’est le cas, il s’agit certainement d’une maladie sexuellement transmissible.

Pendant la grossesse, il est très important de traiter à temps la cystite sinon elle peut provoquer un accouchement prématuré. C’est la raison pour laquelle le gynécologue et la sage-femme préconisent plusieurs examens obligatoires pour détecter d’éventuelles anomalies. Chez l’enfant, d’autres symptômes doivent alarmer les parents tels que la perte d’appétit, les fuites urinaires, les vomissements… En cas de doute, il vaut mieux consulter rapidement.

Comment soigner une cystite chronique ?

Dès que vous ressentez une anomalie, prenez rendez-vous avec un médecin pour avoir le cœur net. Il est le mieux placé pour vous prescrire un traitement adapté si l’infection est confirmée. En cas de grosse fatigue ou de frissons, une consultation d’urgence est nécessaire. Dans tous les cas, la prise d’un antibiotique est souvent recommandée, car les symptômes ne disparaissent pas sans traitement. Une seule dose peut d’ailleurs guérir la maladie en quelques jours. Mais il se peut qu’il soit amené à prescrire au patient un traitement de 5 jours. S’il n’y a pas d’amélioration au bout de quelques jours, il faudrait réaliser un examen des urines appelé ECBU. Pour les cystites à répétition, le médecin peut prescrire à l’avance un médicament, notamment des antibiotiques à acheter en pharmacie.

Attention ! Si vous ne vous faites pas soigner à temps, il y a un risque de complication. La cystite peut en effet toucher les reins et causer des infections plus graves.

Chez la femme enceinte, le médecin réalise tous les mois un test de bandelette urinaire. Si le résultat est positif, un ECBU sera demandé pour identifier les bactéries responsables et connaitre la sensibilité aux antibiotiques.

Soigner une cystite à répétition : quelles sont les précautions à prendre ?

En cas de cystites à répétition, il faudrait boire beaucoup et uriner régulièrement pour évacuer les urines infectées même lorsque les symptômes s’estompent. Et jusqu’à la disparition des symptômes, il faut éviter les rapports sexuels. Évitez également la constipation, car cela favorise la cystite. Pour cela, mangez des aliments riches en fibres, notamment des fruits et légumes. Pour les personnes souffrant d’une cystite récidivante, le jus de canneberge est recommandé à titre de prévention. Il est aussi conseillé de boire des tisanes, des bouillons et des jus de fruits. L’homéopathie peut également être utilisée en complément d’un traitement médical. Quoiqu’il est préférable de demander l’avis d’un professionnel de santé avant de suivre un traitement afin d’écarter tout risque.

Trouver un spécialiste de la vente d’appareils auditifs en Belgique
Commander des crèmes et des huiles de massage pour kinésithérapeutes en ligne