Quelles peuvent être les différentes causes des mycoses des ongles ?

mycoses des ongles

Publié le : 07 juin 20235 mins de lecture

L’onychomycose touche près de 10 % de la population française, mais elle est plus fréquente chez les seniors de plus de 60 ans. En raison de sa forte contagiosité, cette pathologie exige une prise en charge rapide afin de limiter sa prolifération. Cet article vous informe sur les causes, les symptômes, ainsi que les traitements adaptés à ce mal.

Quelles sont les causes des mycoses des ongles ?

Cette pathologie atteint plus souvent les ongles des pieds plutôt que ceux des mains, parce que les orteils sont généralement enfermés dans un milieu chaud et humide. De plus, le sang circule moins bien dans les orteils que dans les doigts, ce qui justifie le fait que le système immunitaire a plus de difficulté à lutter contre une infection au pied. Les causes d’une mycose des ongles de pied et des mains sont très diversifiées. On retrouve : · une hygiène inadaptée des pieds et des mains ; · certaines maladies telles que le diabète, le psoriasis, l’onychophagie et les troubles circulatoires ; · la consommation de certains médicaments (antibiotiques, anti-inflammatoires, médicaments qui affaiblissent le système immunitaire, etc. · une pose fréquente de faux ongles ; · le pied d’athlète qui est un mal très contagieux qui tend à se propager très rapidement dans les lieux publics (piscine, vestiaires, salles de sport, etc.) ; · une exposition régulière à l’eau pouvant être liée à la pratique de certains sports tels que la natation ; · un déséquilibre alimentaire provenant d’une carence en vitamines ou la consommation d’aliments trop sucrés ; · le vieillissement naturel, les grossesses ; · la macération des pieds au contact des bactéries présentes dans les chaussures. Pour la santé de vos mains et de vos pieds, poderm.com vous propose des produits testés sous contrôle dermatologique qui vous aideront à soigner et à embellir vos ongles.

À lire en complément : Comment soigner des gerçures aux lèvres ?

Les symptômes des mycoses des ongles

Au début de l’infection fongique de l’ongle, on observe une rougeur et un gonflement du pourtour de l’ongle affecté ainsi qu’un suintement chez certains patients. À mesure que l’infection progresse, l’ongle devient plus fragile, s’épaissit, s’effrite et se fendille. La couleur de l’ongle ainsi que sa forme peuvent également changer pour devenir jaunâtre ou blanchâtre en commençant par un bord de l’ongle avant de se propager à l’ensemble de l’ongle. Dans les stades avancés de l’infection de la mycose des ongles de main ou de pied, l’ongle peut se décoller de la peau sans tomber complètement. L’agent pathogène continue sa progression et peut se propager aux autres orteils. On peut aussi observer l’apparition de peaux mortes et humides de couleur jaunâtre sous l’ongle ou un épaississement de celui-ci. De mauvaises odeurs ainsi que des douleurs sont également des signes avant-coureurs d’une mycose sur les ongles. Dans la plupart des cas, l’infection fongique de l’ongle n’entraîne pas une condition grave à long terme si elle est traitée correctement et à temps. Cependant, chez certaines personnes, notamment celles souffrant de diabète ou ayant un système immunitaire affaibli, l’infection peut être plus grave. Il est donc important de consulter un dermatologue dès que possible si vous remarquez des changements anormaux au niveau de vos ongles, même s’ils ne sont pas douloureux. Une évaluation rapide peut aider à éviter toute complication potentielle et permettre un traitement efficace de l’infection de l’ongle.

Diagnostic et traitement de la mycose des ongles

Pour diagnostiquer une infection fongique de l’ongle, un examen mycologique peut être nécessaire. Cela permet aussi d’éliminer toutes autres maladies de l’ongle. Ce test implique de prélever et d’analyser un petit échantillon de l’ongle affecté, mais aussi de gratter les taches blanches sur l’ongle pour les analyser. Pour traiter une infection fongique de l’ongle, le médecin peut prescrire une crème ou un vernis antifongique à utiliser pendant trois à six mois en fonction de la localisation de l’infection. Si l’infection ne fait que commencer, ce traitement est souvent suffisant pour l’éliminer. Dans les cas plus avancés, un traitement par voie orale peut être nécessaire. Pour prévenir les récidives, il est recommandé d’adopter certaines mesures d’hygiène qui passent notamment par le maintien d’une bonne hygiène des pieds. Parmi ces mesures on peut citer : ne pas marcher pieds nus dans les endroits publics, utiliser un savon avec un ph neutre, le port de chaussures aérées, le fait de privilégier des chaussettes en coton et de bien sécher les pieds avec une serviette propre après la douche. En cas de transpiration excessive, l’utilisation d’anti-transpirants en poudre ou en spray peut également être bénéfique. Il existe aussi des solutions à base d’huiles essentielles (romarin, clou de girofle, citron, etc.) très efficaces pour traiter les problèmes des ongles.

Pourquoi utiliser un tapis d’acupression ?
Seniors : doit-on remplir un questionnaire de santé pour souscrire une mutuelle ?

Plan du site