Burnout : comment éviter l’épuisement mental au travail ?

En janvier 2022, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a inclus le syndrome d'épuisement professionnel dans la liste de la 11e révision de la classification internationale des maladies (CIM-11) en tant que "phénomène professionnel".

La méconnaissance du burn-out et de ses symptômes reste un problème majeur. C'est pourquoi il est nécessaire d'en parler sans tabou. Il existe des moyens de prévenir et de traiter le burnout, et cet article vous permettra d'en savoir plus à ce sujet !

Qu'est-ce que le syndrome d'épuisement professionnel ?

Le syndrome d'épuisement professionnel est un trouble psychologique caractérisé par un épuisement mental et un état de tension et de stress causé par des conditions de travail éprouvantes. Consultez le texte décrivant le syndrome d'épuisement professionnel dans la nouvelle classification internationale des maladies : Le syndrome d'épuisement professionnel est un syndrome conceptualisé comme le résultat d'un stress chronique sur le lieu de travail qui n'a pas été géré avec succès. Il se caractérise par trois dimensions :

  • 1. un sentiment d'épuisement ou d'épuisement de l'énergie ;
  • 2. une distance mentale accrue par rapport au travail, ou des sentiments de négativité ou de cynisme liés au travail ;
  • 3. une diminution de l'efficacité professionnelle.

Le burn-out se réfère spécifiquement à des phénomènes dans le contexte professionnel et ne devrait pas être appliqué pour décrire des expériences dans d'autres domaines de la vie (QD85 Burn-out). Voici quelques exemples de domaines de travail qui souffrent le plus de ce trouble :

  • les médecins ;
  • publicitaires ;
  • les enseignants
  • les avocats
  • les policiers ;
  • psychologues ;
  • les employés de banque.

Quelle est la différence entre le stress et l'épuisement professionnel ?

De nombreuses personnes confondent encore le stress et l'épuisement professionnel, il est donc très important de comprendre les différences afin de savoir quand il est nécessaire de chercher de l'aide. Le stress n'est pas une maladie, mais il peut être un déclencheur. C'est la façon dont le corps réagit à diverses situations qui exigent un effort émotionnel important. Le problème survient lorsque les situations stressantes ne sont pas surmontées et deviennent trop fréquentes ou prolongées. Dans ce cas, il est possible de commencer à avoir des séquelles qui peuvent devenir des maladies. Le stress peut provenir de problèmes dans différentes sphères de la vie, et pas seulement dans la sphère professionnelle. Lorsqu'il est continu, il peut générer des symptômes physiques au bout d'un certain temps, par exemple :

  • allergies,
  • maladies de peau,
  • reflux,
  • maladies intestinales,
  • maladies auto-immunes, etc.

Le burnout, quant à lui, est strictement lié à l'environnement de travail et présente trois caractéristiques principales qui le différencient du stress :

  • l'épuisement : sentiment de dépasser ses limites sans avoir les ressources physiques ou émotionnelles pour faire face à la situation ;
  • le scepticisme : réaction négative face aux difficultés, manque d'intérêt et de préoccupation pour le travail ;
  • inefficacité : sentiment d'incompétence, improductivité.

En outre, le syndrome d'épuisement professionnel, s'il n'est pas traité, peut déboucher sur un état de dépression profonde. C'est pourquoi il est très important de rechercher une aide professionnelle dès l'apparition des premiers signes.

Quels sont les symptômes du burnout ?

Le diagnostic est clinique et prend en compte l'histoire du patient et son rapport au travail. Il est fréquent que les personnes ne cherchent pas d'aide parce qu'elles ne savent pas ou ne peuvent pas identifier les symptômes, après tout, la grande majorité croit qu'il s'agit simplement d'un sentiment de fatigue passagère. Pour éviter cela, il est très important que les individus examinent attentivement l'impact de leur vie professionnelle sur leur santé. Un conseil : observez les réactions de votre corps lorsque vous arrivez sur votre lieu de travail et que vous le quittez. Les symptômes physiques tels que les maux de tête et l'essoufflement peuvent signaler que quelque chose ne va pas. En outre, le découragement à accomplir des tâches et le manque de concentration sont également des signes que quelque chose ne va pas. Soyez attentif aux signaux de votre corps et n'attendez pas que les symptômes s'aggravent pour demander de l'aide. Que vous ayez ou non diagnostiqué un épuisement professionnel, vous pourriez avoir besoin de conseils professionnels pour prendre soin de votre santé mentale. Les principaux symptômes du burn-out sont liés à l'épuisement physique et mental. Dans la vie de tous les jours, il peut entraîner :

  • l'agressivité
  • l'isolement
  • l'absence au travail
  • des problèmes de mémoire et de concentration de l'irritabilité ;
  • des changements d'humeur très soudains ;
  • pessimisme ;
  • anxiété ;
  • une faible estime de soi.

En outre, le trouble peut s'accompagner de certains symptômes physiques, notamment maux de tête fatigue insomnie douleurs musculaires ; transpiration ; palpitations. Quelles sont les principales causes de l'épuisement mental ? N'oubliez pas que l'épuisement professionnel est la conséquence d'un stress chronique et d'une tension émotionnelle, tous deux générés dans l'environnement de travail, que ce soit par des conditions physiques, émotionnelles ou psychologiques stressantes. C'est pourquoi, lorsque nous analysons ses causes possibles, nous devons examiner le travail quotidien de l'individu et comprendre ce qui peut être à l'origine du trouble. Les principaux facteurs qui contribuent généralement à l'apparition de ce trouble sont les suivants :

Très longues heures de travail

Les professionnels qui travaillent de longues nuits et disposent de peu de temps pour les loisirs et le repos peuvent être fortement touchés par l'épuisement mental. La pression physique et émotionnelle est alors très élevée et peut conduire à l'épuisement professionnel.

Une pression excessive

Dans certains environnements de travail, les employés se sentent extrêmement sous pression à bien des égards. Il est logique que, dans certains cas, il soit nécessaire d'être plus emphatique et plus ferme, mais cela ne signifie pas qu'il faille exercer une pression inhumaine sur les employés.

Objectifs inatteignables

Les objectifs inatteignables sont également un problème dans la vie quotidienne de nombreux professionnels souffrant d'épuisement professionnel. Certaines entreprises n'ont tout simplement pas assez de ressources ou de connaissances pour arriver à leurs fins et tentent d'arracher un miracle à leurs employés. Tout cela crée un environnement hostile qui contribue à l'épuisement émotionnel.

Trop de conflits et de compétitivité

L'excès de conflits est également problématique. Imaginez travailler dans un endroit où il y a des disputes et des cris tous les jours. Le manque d'harmonie crée une routine tendue et négative.

La compétitivité peut également être très préjudiciable, car elle crée une main-d'œuvre qui passe ses journées et ses nuits à se considérer comme des ennemis plutôt que comme des alliés.

Environnement inadéquat

Le manque de ventilation, un mobilier inadapté et des problèmes liés aux appareils technologiques sont également des facteurs qui contribuent au stress. S'ils ne sont pas pris en charge correctement, ils peuvent finir par peser sur la balance du burnout.

Comment prévenir le burnout ?

Le burnout peut être évité grâce à des stratégies visant à réduire le stress et la pression au travail. En voici quelques-unes :

  • veillez à passer du temps libre avec vos amis et votre famille lorsque vous ne travaillez pas ;
  • éviter de côtoyer des personnes négatives qui parlent mal des autres employés et de l'entreprise elle-même ;
  • ne consommez pas trop d'alcool ou de tabac, car ils augmentent la confusion mentale et rendent les choses plus difficiles qu'elles ne le sont en réalité ;
  • dans la mesure du possible, essayer de sortir de la routine pour faire des choses différentes, se reposer l'esprit et avoir des moments de plaisir ;
  • pratiquer une activité physique régulière ;
  • avoir une bonne routine de sommeil et dormir au moins 8 heures par nuit ;
  • éviter de travailler dans des lieux dont la culture est très éloignée de vos valeurs et de ce qui est important pour vous ;
  • garder un œil sur l'auto-culpabilisation et essayer de ralentir lorsque vous sentez que vous ne serez pas en mesure de faire face à tout ce que vous avez à faire ; créez un canal de dialogue avec vos supérieurs pour essayer de discuter des changements et des améliorations possibles qui apporteraient plus de bien-être à l'équipe ;
  • faites des pauses tout au long de la journée pour oxygéner votre cerveau et être plus productif ;
  • si vous êtes manager ou PDG, apprenez à déléguer des tâches aux bonnes personnes afin de décentraliser le travail et de réduire la charge de travail ;
  • ne renoncez pas à vos vacances, car elles sont essentielles pour "recharger vos batteries" ;
  • dans la mesure du possible, évitez de lire les courriels et les messages professionnels en dehors des heures de travail, y compris pendant la pause déjeuner et les pauses.

Comment traiter le burnout ?

La bonne nouvelle, c'est que le syndrome d'épuisement professionnel peut être traité. En demandant l'aide de professionnels spécialisés, vous recevrez un diagnostic et pourrez commencer à prendre soin de votre santé mentale de manière beaucoup plus consciente. Il n'existe pas de traitement unique ni de période déterminée, après tout, chaque être humain a ses propres particularités, mais en général, ce que l'on fait pour traiter l'épuisement mental, c'est :

Psychothérapie

Le traitement doit être accompagné par un psychologue qui, au cours des séances de thérapie, aidera le patient à identifier les déclencheurs et les causes du syndrome. De cette manière, ils pourront développer des stratégies pour le combattre et vivre beaucoup mieux, avec plus de santé et de bien-être.

Médicaments

Dans certains cas, il peut être nécessaire de consulter un psychiatre, un médecin qui sera chargé de prescrire des médicaments pour compléter le traitement. Cela ne signifie pas que la personne prendra des médicaments pour le reste de sa vie et il n'est pas question que le patient s'automédicamente et ignore les conseils d'un professionnel.

Les activités physiques

Outre la psychothérapie et la possibilité de prendre des médicaments, le traitement comprend généralement une activité physique régulière, car c'est un moyen de soulager le stress quotidien et de contrôler les symptômes de l'épuisement professionnel.

Méditation

La méditation est une autre activité qui peut être incluse dans la routine et bénéficier au patient. Cette pratique permet de réduire les hormones de stress et d'augmenter la concentration et l'attention sur le moment présent, en d'autres termes, elle réduit l'anxiété. Pour commencer à en ressentir les bienfaits, il faut toutefois méditer régulièrement.

Des moments de loisir et de repos

La socialisation est essentielle au maintien de la santé mentale. Nous sommes des êtres sociaux et nous avons besoin de moments avec nos amis et notre famille pour nous changer les idées, rire et partager des histoires. Il est important d'inclure ces rencontres dans votre routine afin de vous assurer que votre vie n'est pas uniquement axée sur le travail.

Les moments de détente en votre propre compagnie sont également les bienvenus : lire un livre, promener le chien, jouer d'un instrument, regarder une série, cuisiner... Tout est permis, l'important est de se sentir reposé et déconnecté du travail.

Conseils naturels pour traiter les imperfections de la peau
Thé contre la toux fait maison et naturel

Plan du site