Comment réagir face à une crise d’épilepsie ?

L’épilepsie touche plus de 50 millions d’individus répartis à travers le monde. Il s’agit d’un trouble neurologique, dont les symptômes sont souvent si violents qu’on ne sait comment réagir. En effet, une crise d’épilepsie se traduit par une perte de connaissance et de violentes convulsions. Pourtant, les personnes épileptiques ne sont pas accompagnées en permanence, alors que les crises peuvent se manifester à n’importe quel moment de la journée, et n’importe où. Avoir un minimum d’informations sur la réaction face à une crise d’épilepsie peut ainsi aider les victimes.

Respecter un périmètre de sécurité

Une personne épileptique, lors de sa crise, perd peu à peu connaissance, et tombe sur le sol avant d’avoir des convulsions plus ou moins brutales. Une recherche avance sur l’épilepsie peut alors vous aider à connaitre la bonne réaction face à une crise d’épilepsie.

Il est indispensable de laisser la personne respirer, en la libérant de tout élément qui peut provoquer une gêne, comme le col, la cravate ou la ceinture. Il est ainsi déconseillé de s’amasser en foule devant un épileptique en crise.

Un périmètre de sécurité aussi doit être mis en place, en déplaçant tout objet qui pourrait blesser la personne en crise. Les mouvements lors de la convulsion sont incontrôlables, mais ne sont risqués que si l’individu se cogne ou s’entaille.

Laisser la crise passer

Souvent, les gens sont tentés d’empêcher la personne en crise épileptique de bouger lors des convulsions. Pourtant, les médecins conseillent de laisser passer la crise naturellement. Empêcher le patient de bouger à sa guise peut, effectivement, causer des lésions ou des déplacements au niveau des os. Ainsi, au lieu d’aider le patient, cette action ne fait qu’apporter des complications.

L’introduction d’objets, sous prétexte d’empêcher l’étranglement du patient par sa langue, ou de la section de celle-ci à cause des convulsions, est aussi à éviter. Il a été prouvé scientifiquement que ces risques sont infondés.

Contacter les services de secours

Après la convulsion, qui peut durer quelques minutes, la personne peut encore rester dans l’inconscience avant de trembler durant quelques secondes. La présence des services de secours peut alors être nécessaire si aucune personne ne connait les gestes de premiers secours.

Revenant peu à peu à elle, la personne épileptique aura besoin d’un soutien moral pour reprendre connaissance. Et en attendant les secours, cette personne doit être mise en position latérale de sécurité (sur le côté), afin d’éviter qu’elle ne s’étouffe avec les sécrétions bronchiques résultant de la crise. Et à aucun moment, donner à boire au malade ne doit être la réaction face à une crise d’épilepsie à adopter.

Comment se traduit la maladie de Parkinson ?
C’est quoi la sclérose en plaque ?