Quels sont les symptômes d’une tumeur au cerveau ?

Selon des études épidémiologiques, le nombre de personnes atteintes de tumeurs cérébrales augmente chaque année en France. Les vraies causes de cette formation restent encore inconnues, mais certains chercheurs l’expliquent, entre autres, par l’environnement et l’hérédité. Toutefois, il est important de bien connaître les symptômes d’une tumeur au cerveau pour mieux l’appréhender.

Tumeur cérébrale : Qu’est-ce que c’est ?

La tumeur cérébrale ou le cancer du cerveau est une masse de cellules qui se multiplient dans le cerveau. Il s’agit d’une formation anormale dont la vitesse de développement dépend de la nature même de la cellule cancéreuse. Au lieu de disparaître naturellement, cette dernière continue à grandir pour former une tumeur plus ou moins volumineuse.

Il existe deux types de tumeur cérébrale : bénigne et maligne. Les tumeurs bénignes sont non cancéreuses. Elles ne se propagent pas et ne contaminent pas d’autres organes. Son évolution peut être ralentie ou stoppée grâce à la chimiothérapie et à la radiothérapie. Par contre, les tumeurs malignes sont plus agressives et se développent rapidement. Elles peuvent s’infiltrer dans plusieurs zones du cerveau.

Tumeur au cerveau : Les signes d’alertes

Il existe différents types de tumeurs au cerveau. Leur gravité dépend de la vitesse à laquelle elles se développent. Elles peuvent apparaître dans l’hypophyse, dans les ventricules du cerveau, le long des canaux qui transportent le liquide céphalo-rachidien ou dans d’autres zones. Donc, les symptômes d’une tumeur au cerveau varient en fonction de leur localisation et de leur agressivité.

En général, des maux de tête intenses accompagnés de nausées, de troubles de la vision, des difficultés à s’orienter sont des signes alarmants. Les cellules cancéreuses altèrent le fonctionnement cérébral en grossissant. De ce fait, elles peuvent entraîner des engourdissements, une paralysie, des vertiges, des problèmes d’élocution, des troubles du comportement, des troubles d’audition, des crises d’épilepsie, une perte de conscience et une perte d’appétit.

Il est à noter que les tumeurs cérébrales peuvent atteindre aussi bien les enfants que les adultes.

Comment se passe le diagnostic ?

Plusieurs symptômes peuvent signaler la présence d’une tumeur au cerveau, mais seul, un médecin peut confirmer ce diagnostic. Pour localiser ces cellules cancéreuses, il est nécessaire de faire plusieurs examens tels qu’une IRM, un PET scan et un CT scan. En outre, il faut également l’intervention de plusieurs spécialistes.

Ainsi, lorsque la douleur causée par une mal de tête ne se calme pas après la prise de médicaments contre la migraine ou en cas de suspicion, il est recommandé d’aller directement consulter un médecin. Il déterminera le traitement le plus approprié pour chaque cas.

Il faut savoir qu’en fonction de leur localisation, les tumeurs bénignes peuvent être extraites ou non, tandis que, l’extraction d’une tumeur cancéreuse peut endommager le tissu cérébral avoisinant.

Comment se traduit la maladie de Parkinson ?
C’est quoi la sclérose en plaque ?