Quel traitement contre la maladie de Parkinson ?

La combinaison de différentes formes de thérapie donne de très bons résultats dans le traitement de la maladie de Parkinson. Le traitement médicamenteux est un élément important du traitement de la maladie de Parkinson. Ceci est soutenu par diverses thérapies d’accompagnement. Cependant, ce n’est pas la seule thérapie qui peut atténuer la maladie de Parkinson.

Faire appel à un neurologue pour une réussite optimale du traitement

Étant donné que la maladie elle-même ne peut pas être guérie, la thérapie de Parkinson vise principalement à atténuer les symptômes et les effets secondaires. Chaque maladie de Parkinson est différente, les symptômes peuvent varier d’un souffrant à l’autre. Ce qui est particulièrement gênant pour une personne peut même ne pas se produire chez l’autre. Outre les symptômes, les antécédents médicaux, l’âge et les conditions de vie jouent également un rôle important. Il est donc nécessaire d’adapter la thérapie à l’individu. La personne la plus importante pour le traitement contre la maladie de Parkinson est donc le neurologue. Il connaît, son patient et la maladie, et peut conseiller le malade de manière approfondie sur les différentes options thérapeutiques.

Le traitement médicamenteux de la maladie de Parkinson

Dans la maladie de Parkinson vient d’un manque de dopamine dans le cerveau. Ce manque de dopamine signifie que les stimulis nerveux sont mal transmis. En conséquence, des troubles du mouvement et d’autres symptomes se produisent. Les médicaments contre la maladie de Parkinson sont conçus pour compenser le manque de dopamine dans le cerveau et ainsi atténuer les symptômes. Cependant, les remèdes ne peuvent pas guérir la maladie. Le médicament réduit considérablement les souffrances, en particulier aux premiers stades de la maladie. À mesure que la maladie progresse, le traitement devient plus difficile. De plus, des effets secondaires indésirables peuvent parfois survenir. Il existe trois principaux groupes de médicaments disponibles pour traiter la maladie de Parkinson précoce :

  • Lévodopa (L-Dopa) : est convertie en dopamine dans le cerveau.
  • Agonistes de la dopamine : stimulent les sites de liaison dans les cellules nerveuses (récepteurs) qui sont responsables de l’absorption de la dopamine.
  • Inhibiteurs de la MAO-B (inhibiteurs de la monoamine oxydase B) : bloquent la dégradation de la dopamine dans le cerveau.

Le sport une thérapie d’accompagnement

Ce n’est pas seulement pour les personnes atteintes de Parkinson que l’exercice est bon. Il renforce les muscles et le système musculosquelettique et a un effet positif sur le système cardiovasculaire. Elle contribue également au bien-être général. Ceux qui font du sport se sentent généralement mieux. Pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson, l’exercice régulier est particulièrement important. Les sports d’accompagnement et la thérapie par l’exercice affectent divers aspects de la maladie de Parkinson. En plus de l’endurance, de l’amélioration de la marche ainsi que de la fonction d’équilibre, des facteurs tels que la dépression, les troubles de la conduite et les activités de la vie quotidienne sont également améliorés.

Comment soigner une tumeur au cerveau ?
Quel traitement contre le DMLA ?